Une vie de douleurs au Maroc !     22 mai 2017

Un être sensible rue Aït Baha à Casablanca

Cela fait très longtemps que je divague de rues en rues. Je ne me souviens pas d'avoir un prénom, les passants disent que je suis un caniche. Je ne ressemble plus à rien, une vieille serprière traîne a dit une dame en riant ! Mes poils sont collés à mon corps, j'ai du mal à bouger, ce n'est pas risible...

Je n'ai plus la force de chercher la nourriture dans les poubelles... 

Ma vie est un enfer qui se terminera bientôt.

Tous ces humains passent devant moi, pas un seul crouton de pain sec pour ma pauvre vie, pas un petit bol d'eau... J'ai faim, J'ai soif...

Au secours, je ne veux pas mourrir...

J'ai mal partout mon dos, mes pattes, mon ventre, ... Je n'en peux plus, j'attends la mort !!!

Ma vie est cruellement en danger

Je n'ai rien fait de mal.
Aucun humain ne m'a secouru...
J'étais assise, épuisée et affamée sur un trottoir dans le quartier Del Tulian. J'ai entendu des personnes, des enfants qui disait c'est le chien, que vont-ils me faire ?

Ils sont venus vers moi, un homme a donné des pièces aux enfants et m'a pris dans ses bras.

J'avais très peur, il m'a emmené dans un endroit. M'a posé au sol, je tremblais, et soudain, il a posé à côté de moi de l'eau et une nourrire étrange des petites boules.

Enfin un vrai humain !
Je serais plus tard qu'il s'appelle Waddah.

Quelques heures plus tard

D'autres hommes arrivient, Roxy et Zakaria. 

Je n'ai jamais eu autant de monde autour de moi.

Ils parlent de me faire quelque chose, je pu très fort !

Dans l'évier !

Ils me posent sur l'évier plusieurs heures pour me débarrasser de tout ce qui me fait du mal, coupent mes grosses touffes de poils collées serrant ma peau enflammée avec des grands ciseaux, des odeurs nauséabondes leurs piquent le nez.

J'ai honte, je suis écoeurante, j'ai mal, je couine, je mords par réflexe car je sais qu'ils sont doux et font tout pour me retirer ce qui me fait souffrir...

Les vers, les tiques, les puces

Les hommes découvrent des vers qui bougent dans mes plaies, ainsi que beaucoup de tiques incrustés dans ma chair.

Des puces courrent sur mon corps et sautent sur mes nouveaux amis.
Je n'ai plus que la peau et les os.
J'ai une grosseur aux mamelles.
Je suis une gentille caniche pleine de douleurs, qui apprécie un repas bien que mon estomac est très serré et que mes crocs me font défaut...

En route pour l'hôpital

Un 4è homme Rabii est venu me chercher et m'a mis dans sa voiture.

J'ai toujours eu peur qu'une voiture m'écrase, j'ai vu des chats et des chiens souffir et agoniser ainsi dans les rues. Souvent je me blotissais tout de même sous des voitures pour dormir un peu, je n'avais pas le choix.

Aujourd'hui, je suis à l'intérieur, je ne pensais pas que cela m'arriverait un jour.

Début des soins

Une gentille dame vétérinaire s'occupe de mes plaies...

Serait-ce le début de ma vie avec de gentils humains ?
Neige en pension à l'Arche de Noé à Marrakech, après deux mois d'hospitalisation pour guérir de ses plaies, reprendre des forces, être opérée et stérilisée...

A été vaccinée, vermifugée, déparsitée comme tous nos sauvetages.
Neige fin novembre 2017 est toujours en pension à Marrakech et pourra quitter le Maroc dans 3 mois après sa sérologie (test rage et attente obligatoire).

Souhaitons une bonne famille à petite Neige... 

Une vidéo sur Facebook a été réalisée en toute simplicité pour faire connaître à quel point les Animaux du Maghreb souffrent dans les villages, mais aussi dans les grandes villes.

Les seuls moyens que nous avons pour y remédier sont d'aidés les activistes de coeur qui donnent de leur temps et de leur personne pour sauver des bêtes matyres.

Tirelire pour la pension de Neige

Comment aider ?

En partageant sur Facebook, par mail, par tweet, ...

En offrant un petit don pour payer les frais vétérinaire...

Je donne un don pour la pension de Neige

Cette petite chienne a donc été secourue le 19 mai au soir et nettoyée durant la nuit, il aura fallu plusieurs heures pour se débarrasser de ce qui la recouvrait. Elle se trouve maintenant au Centre hospitalier Vétérinaire Bouskoura.

Ses nouveaux Amis ont choisi et voté un prénom, elle s'appelle NEIGE depuis le 21 mai à 23 h 59.

Nous vous donnerons de ses nouvelles...

N'hésitez pas à partager car cette petite a besoin de trouver un toit...

Nous espérons une chaîne de solidarité, cette petite Neige souhaite vivre et recevoir les soins médicaux.
Tout sera possible pour Neige si tout le monde offre un petit don.

D'avance merci à ses nouveaux amis...
Partagez cette page :

Catégories :
Sauvetages